logo actiing coul
// Quoi de neuf en ce moment

En Occitanie ou ailleurs, est-il nécessaire de travailler?

le travail est-il un besoin?

Lorsque je réalise mes accompagnements sur Fronton ou le Nord Toulousain, j’interroge souvent mes clients sur le besoin de travailler.

La réponse la plus souvent entendu est « ben oui! »
Je vais apporter une nuance à cette idée !

La notion de besoin

Il s’accorde à dire que le besoin est une réponse à ce qui est nécessaire pour chacun d’entre nous. Ainsi, nos besoins sont singuliers et sont influencés par notre histoire et nos valeurs.

Bien entendu nous avons ces besoins dits physiologiques qui sont communs à chacun de nous (respirer, boire, manger, dormir…). Cependant, ils diffèrent dans leur nature ou leur quantité.

Et puis, il y a les autres besoins, ceux qui sont davantage liés à notre héritage et dont nous ne sommes pas toujours conscients. c’est justement le fait que nous n’en ayons pas conscience qui est important et qui crée éventuellement le manque et en conséquence, notre insatisfaction.

A-t-on réellement besoin de travailler?

Les besoins cachés

Alors je vous repose la question : a-t-on vraiment besoin de travailler?
C’est maintenant que je vous réponds NON! Mais dans ce cas, que cache ce potentiel besoin? … d’autres besoins! Cachés, inconscients mais plus profonds.
Le plus visible, le besoin d’argent. Nous avons besoin de suffisamment d’argent pour répondre à tout nos autres besoins.
Mais creusons davantage, lorsque je pense avoir besoin de travailler, en réalité j’ai besoin …

  • d’argent (nous l’avons dit plus haut)
  • de reconnaissance
  • de me sentir utile
  • d’apprendre
  • de rencontrer du monde
  • de me faire plaisir

la liste n’est pas exhaustive et tous les besoins ne sont pas ceux de tout le monde. Cependant, le travail devient une traduction connue de la réponse à nos besoins inconscients.

Du besoin au désir ou du désir au besoin

Nous disons souvent j’ai envie de comme synonyme de j’ai besoin de. Les deux sont liés mais expriment des notions différentes et complémentaires. Le désir est une traduction d’un besoin réalisé ou non qui amène sur la notion du bien-être ou du manque.

Un exemple très simple, celui des envies de la femme enceinte. Des études s’accordent pour dire que les envies de femme enceinte traduisent des besoins nutritionnels (fraises = vitamine C, viande = fer…) que l’inconscient traduit par quelque chose qu’il connait.

 

Vous avez envie d’en savoir plus sur vos réels besoins?

Je vous accompagne, que ce soit par un bilan de compétences ou par une ou des séances en Art thérapie pour mettre à jour vos besoins et mettre en place les stratégies vous permettant de combler les manques et répondre à vos besoins afin d’évoluer vers du mieux-être.
Partagez
Article précédent
Article suivant
// Quoi de neuf en ce moment

Mes autres actualités